CHRISTIAN, SDB BIEN CONNU ET APPRECIE DE BEAUCOUP DE PERSONNES A MONS S'EST VU JETER UN SEAU D'EAU A LA FIGURE
CAR IL GENE LA CLIENTELE SELON LE GERANT DE L'ENSEIGNE

CHRISTIAN est un exemple pour la communauté des gens qui vivent dans la rue.

Toujours discret et poli, il manche à différents endroits dont le SPAR d'Hyon où les clients sont habitués à le voir et à lui remettre toute forme de nourriture pour lui ou encore pour son fidèle compagnon.

Pour des raisons qui restent encore quelques peu inexpliquées, le gérant lui a intimidé l'ordre de quitter les lieux ; pour CHRISTIAN, cette demande lui est très préjudiciable car sans pouvoir y rester, il ne sais pas bénéficier du besoin primaire : MANGER ! Donc, il a refusé ; ce qui lui a fallu, que le gérant, un peu excédé est sorti pour lui balancer un seau d'eau à la figure et le faire dégager ... Un geste inadmissible que nous ne pouvions laisser sans réaction.

La presse locale est intervenue (La Province) et un article est paru pour dénoncer ces faits quelque peu indélicats et surtout humiliant pour ces gens de la rue.

Un dialogue a pu s'ouvrir avec le gérant qui a finalement accepté que CHRISTIAN puisse continuer à mancher devant son enseigne pour autant qu'il se place à un endroit déterminé, ce qui fut accepté par CHRISTIAN.

Cette histoire a donc eu une issue favorable pour CHRISTIAN

SAUF QUE ... lisez la suite un peu plus bas !







POUR NOUS, UN ACCORD ETAIT TROUVE, L'AFFAIRE ETAIT DONC CLOSE !
HE BIEN NON ; UNE AUTRE ORGANISATION A EU L'INDELICATESSE DE REPRENDRE NOTRE ACTION POUR LA TRANSFORMER
A LEUR SAUCE ET EN APPELER A LA MANIFESTATION ET AU BOYCOT ; UN GESTE INADMISSIBLE & IRRESPONSABLE


Leur action a mis à mal la situation de CHRISTIAN qui le lendemain de cet accord est donc venu se placer au lieu convenu ; 2 heures plus tard, la Police était sur place et lui ordonnait de quitter les lieux sur le champ et s'il n'obtenrais pas ou qu'il y reviendrait, ce serait la cachot !!

Stupéfaction de CHRISTIAN qui fort de cet accord l'a signifié aux policiers qui lui ont répondu que cet ordre émanait de la part du Gérant ... Inconpréhension totale de sa part et de la nôtre car un accord avait été pris la veille ; pourquoi ce changement soudain ?

Nous le saurons dans les 24 heures qui suivent par une personne qui est au courant de l'organisation d'une manifestation et qui nous contacter car elle est convaincue que nous en sommes les organisateurs. Après différentes recherches, nous trouvons les initiateurs et organisateurs de cette manifestation auquel nous adressons un message pour les informer de l'inutilité à "remettre de l'huile sur le feu" car un accord a été conclu entre les partie et en leur signifiant qu'il est incorrect et inconvenant de reprendre et s'approprier ainsi une action entreprise par d'autres personnes.

Contacté, le gérant s'est effectivement basé sur cette information qui lui était parvenue et par laquelle nous étions les investigateurs de cet appel à manifestation ; il a donc réagit à cela sans savoir que nous n'étions en rien les responsables ; lui aussi ne comprenait pas que l'accord passé la veille puisse ainsi être baffoué et qu'il faille en arriver à remettre le couvert.

Entre-temps, les autorités supérieures de la Police nous ont contacté car eux aussi pensaient que nous en étions les initiateurs et s'en est suivi 2 jours d'intense folie d'appels ou de messages reçus d'une multitudes de personnes qui cherchaient des infos sur cette manifestation. A chacun d'eux, nous avons du leur expliquer que nous n'étions en rien les responsables de cette organisation et que nous ne cautionnions pas du toute cela pour les raisons évoquées précédemment.

Une perte de temps inestimable mais aussi un préjudice moral important pour notre association où de nombreuses personnes nous ont associées à ce groupement.











Copyright 2013 – www.animalrescuecrueltyinvestigations.be - Toute reproduction est strictement interdite et constitue un délit