Quatre pattes pour un sourire,l’histoire de nos 'chiens visiteurs'

Quatre pattes pour un chien qui apporte un soutien affectif à l’enfant,
Quatre pattes qui n’ont aucuns préjugés, ne jugent pas et ne trahissent pas,
Quatre pattes qui aiment pour ce qu’il est et non pour ce qu’il devrait être,
Quatre pattes qui rassurent par sa fidélité, sa confiance, sa disponibilité et son pouvoir d’écoute

Un animal ne rejette pas la personne amoindrie ou moins valide ; par contre, l’animal installe l’enfant dans la sécurité affective, c’est l’antidote à l’angoisse.  De part son comportement, il pousse l’enfant à communiquer, à s’exprimer et à stimuler l’imaginaire, la créativité et la conscience.

L’animal est un médiateur dans la vie de l’enfant tant au niveau parental, scolaire et ou social car il lui permet d’acquérir l’autonomie et l’indépendance en apprenant à être responsable de son compagnon ; comme dans une école de la vie, il suggère les notions élémentaires de la vie telles que la naissance et la mort.

Qu'apporte le chien pour l'enfant :

- Communication : porteur d’échanges sur un mode verbal et/ou non verbal
- Socialisation : facilitateur relationnel
- Sensoriel :         stimule la vue, le toucher, l’affinement sensoriel
- Motricité :     favorise la rééducation à l’équilibre et la coordination par le geste
- Affectif & Educatif :
partenaire de la revalorisation, du développement de l’estime de soi, l’antidote à l’inhibition motrice, le complice par le contact.

Pur et innocent, l’enfant se dirige naturellement vers l’animal ; c’est nous, les adultes qui mettons souvent des barrières entre eux et c’est nous nous aussi, qui, de par cette attitude, leur inculquons la peur de l’animal dont il aura du mal  à se débarrasser plus tard.

Nous devons lui faire prendre conscience qu’un animal est un être vivant, animé comme lui de sentiments de joie ou de tristesse et, que comme nous, il peut se sentir en détresse mais également souffrir à cause de l’humain !

EDUQUER nos enfants au RESPECT DE LA VIE quelle qu’elle soit ; comme l’animal qui vient de naître, nos enfants ne sont-ils dépendant de leur mère ?

Notre enfant, ne marche-t-il pas lui aussi à 4 pattes ?

Ayons et osons avoir une vision innovante 
dans l’éducation de nos enfants !

Nous proposons 3 types d'animation :

- Activités éducatives & pédagogiques orientées pour les enfants de l'enseignement primaire
- Activités thérapeutiques pour les enfants handicapés moteurs ou mentaux, les personnes en centre de revalidation
- Activités ludiques pour les enfants hospitalisés depuis de longues durées ou pour les pensionnaires en maison de soins et de retraite.

Pour réaliser nos programmes, nous avons sélectionnés des lévriers espagnols ou apparentés, des chiens extrêmement sensibles, affectueux et équilibrés dotés d’une complicité hors pair avec son maître ; ce sont aussi des chiens qui ont été eux même les victimes de la maltraitance des humains ; ils sont donc les êtres parfaits pour les enfants qu’ils adorent.

Ces activités se déroulent en partenariat avec des éducateurs, ergothérapeutes, psychologues ou toute autre personne qui ont l’envie de promouvoir ce type d’activités.

Voici quelques exemples qui illustrent l’apport inestimable qu’est la présence d’un animal en institution :

  1. Soutien moral et apport d’affection,
  2. Réactivation des liens sociaux et de l’estime de soi,
  3. Sentiment d’utilité et diminution du sentiment de handicap,
  4. Amélioration de la vigilance, de l’autonomie,
  5. Réapparition de réflexes oubliés et de souvenirs agréables,
  6. Impression de vivre à nouveau dans un environnement normal et positif,
  7. Création d’une dynamique de groupe,

Les activités éducatives et pédagogique

Notre programme : "La prévention des morsures et les soins à apporter aux animaux de compagnie".

Les objectifs à l'issue de cette animation :

- Avoir une meilleure estime de soi, surtout pour les enfants défavorisés, maltraités, les adolescents suicidaires, les jeunes délinquants, les enfants déscolarisés
- Apporter du bien-être à l’enfant par l’apprentissage du respect envers lui-même mais également envers les adultes
- Améliorer la communication et la gestion des conflits
- Sensibiliser les enfants à la maltraitance et la cruauté envers les animaux

- Dans notre programme, nous incluons la découverte des métiers animaliers

Les activités auprès des personnes âgées :

La fin de la vie est, pour de nombreuses personnes, une période difficile à aborder.
L’éloignement ou la disparition des proches, la réduction de la mobilité et de certaines facultés, le sentiment de ne plus être utile provoquent chez la personne âgée, de la détresse, de la tristesse et un repli sur soi.
L’animal est un stimulant qui va faire surgir des souvenirs, provoquer une réaction, un mouvement, un regard… et permettre à la personne de renouer des liens avec son entourage et de se sentir à nouveau utile

Activités auprès des personnes handicapées :

La personne handicapée placée en institution est, en fonction de son handicap, plus ou moins retirée de la vie active ; elle n’a donc pas toujours la possibilité de voir un animal de près ou de le toucher.
La venue d’un tel visiteur est une aventure en soi qui fait naître le sourire et illumine les yeux de ceux qui voient un animal entrer dans leur quotidien et bousculer, pour quelques moments, leurs habitudes.

 

Hubert Montagner, Dr en Sciences et professeur d’Université et  psychophysiologiste a écrit, en autres, ceci :

" Qui n'a pas observé des enfants réputés instables, hyperactifs (qui " ne tiennent pas en place "), incapables de fixer leur attention, devenir plus stables dans leur comportement et leur attention, moins turbulents ou " erratiques ", dès lors que leur regard s'est trouvé capté par le " spectacle " de la vie animale ? En se focalisant sur un chat qui joue avec un bouchon, un chien qui rapporte le bâton qu'on lui a lancé, un hamster qui met de la nourriture en réserve dans ses bajoues, etc., le regard s'organise. A la fois mobile et soutenu, il permet à l'enfant de capter de multiples informations, de leur donner un sens et de les organiser en savoir et en questionnements cohérents. L'instable, l'hyperactif, celui qui ne paraissait pas avoir la possibilité de fixer son attention, montrent et démontrent à cette occasion qu'ils sont capables de développer des capacités d'attention visuelle soutenue, alors que, habituellement, leur regard balaie le tableau ou le livre sans s'y arrêter, ou alors c'est fugace (ce qui ne leur permet pas de capter, et donc de traiter, les informations indispensables à la construction du savoir et des apprentissages), et de se structurer comme individus attentifs qui peuvent organiser des réponses adaptées aux informations qu'ils reçoivent de l'animal. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright 2013 – www.animalrescuecrueltyinvestigations.be - Toute reproduction est strictement interdite et constitue un délit