Comment éviter qu’un animal ne devienne le souffre-douleur  de l’homme ?

Et si on élevait et respectait nos animaux aussi bien que nos enfants ?

Les notions de maltraitance et d'éducation sont perçues différemment en fonction de la culture ethnique, du niveau socio-économique de la famille, du sexe du parent, de la culture familiale et de la  représentation subjective de chacun. 

On trouve normal de frapper un enfant pour lui apprendre à ne pas frapper son petit frère, mais on n’envisage même pas qu’en agissant ainsi, on lui enseigne les bases de la violence. Or,  les lionnes, les louves, etc., arrivent à protéger leurs petits dans des environnements beaucoup plus dangereux que nos cités, et sans violence.

Le respect humain et animal commence dès le plus jeune âge ; il est donc essentiel et primordial d’accorder dans l’enseignement, une place à des cours sur la « Prévention de la violence ».

Il est prouvé et démontré que les adolescents qui ont maltraité un animal présentent un risque trois fois plus élevé de commettre des délits avec violence, des agressions, des vols à l'arraché avec coups et blessures.  Il est donc important que les parents soient conscientisés de la chose et qu’ils attachent une attention toute particulière à un enfant qui commet un acte de cruauté envers un animal.

« CHILDREN SEE … CHILDREN DO ! »    

 Traduction :
Les enfants imitent les adultes, ils font ce
qu'ils voient 

Cliquez sur le lien et partez à la découverte de ce que voient vos enfants, c’est surprenant  ! :

http://www.youtube.com/watch?v=KHi2dxSf9hw

 

Une autre vidéo très interpellante démontre clairement que certains enfants voudraient que leurs parents soient des animaux ...  “SOME CHILDREN WISH THEIR PARENTS WERE ANIMAL” 

Etonné, sceptique ? Visionnez cette vidéo en cliquant sur le lien ci-après : http://www.youtube.com/watch?v=OzRI_m5gKWY&feature=related

CONCLUSIONS : 

Les enfants doivent recevoir, dès l’école primaire, mais aussi durant les cours d’éducation civique au collège, un enseignement au respect de l’animal en tant qu’être sensible.

Dans cet enseignement, on doit leur apprendre qu’un animal est capable de souffrir, que l’on doit se comporter d’une façon humaine à son égard, que son adoption est une source de joies mais aussi l’objet de devoirs.

Cet enseignement doit viser à faire reculer les maltraitances d’animaux, les abandons, et, pour les élèves plus âgés, doit montrer la responsabilité morale dans les choix de consommation.

La lutte contre la maltraitance animale va de pair
avec la lutte contre les violences envers les humains    
  

ADOPTEZ UN COMPORTEMENT RESPONSABLE !
UN ANIMAL DE COMPAGNIE  N’EST PAS UN JOUET QU’ON PEUT RETOURNER
UN ANIMAL N’EST PAS UNE MARCHANDISE ET NE DOIT PAS
ETRE CONSIDERE ACQUIS COMME TEL

Merci pour eux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright 2013 – www.animalrescuecrueltyinvestigations.be - Toute reproduction est strictement interdite et constitue un délit