LE SPECISME ; ON A UN COEUR ET NON DEUX

 

 

On n'a pas deux cœurs, un pour les humains et un autre pour les animaux ; on en a un, ou pas du tout!

Le spécisme est à l'espèce ce que le racisme et le sexisme sont respectivement à la race et au sexe : la volonté de ne pas prendre en compte (ou de moins prendre en compte) les intérêts de certains au bénéfice d'autres, en prétextant des différences réelles ou imaginaires mais toujours dépourvues de lien logique avec ce qu'elles sont censées justifier.

En pratique, le spécisme est l'idéologie qui justifie et impose l'exploitation et l'utilisation des animaux par les humains de manières qui ne seraient pas acceptées si les victimes étaient humaines.

Cette idéologie, particulièrement développée dans le monde occidental, considère qu'il est légitime de discriminer les animaux au motif que ceux-ci ne sont pas doués de raison.

D'une part c'est faux et d'autre part, même si c'était vrai, certains humains (enfants en bas âge, handicapés mentaux, ...) ne sont pas doués de raison et pourtant on ne les envoie pas à l'abattoir ! C'est toujours aux animaux qu'on impose des mauvais traitements, finalement pour la seule raison qu'ils n'appartiennent pas à notre espèce ; la discrimination est donc purement arbitraire.

Les animaux sont élevés et abattus pour nous fournir de la viande ; ils sont pêchés pour notre consommation ; ils sont utilisés comme modèles biologiques pour nos intérêts scientifiques ; ils sont chassés pour notre plaisir sportif ... et tout ceci est réalisé de manière totalement barbare ?

Laissons-nous méditer sur cette maxime de Lamartine : "On n'a pas deux cœurs, un pour les humains et un autre pour les animaux ; on en a un, ou pas du tout".



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright 2013 – www.animalrescuecrueltyinvestigations.be - Toute reproduction est strictement interdite et constitue un délit